Le Blog Maintenance WP

Comment créer un site ecommerce sur WordPress avec WooCommerce ?

30 janvier 2023 | Développement de sites WordPress

“WordPress permet seulement de créer des blogs”. C’est l’une des idées reçues – totalement fausse – qui colle à la peau de WordPress.

Avec cet outil, vous pouvez concevoir n’importe quel type de site, y compris des boutiques en ligne dernier cri et professionnelles.

Justement, il est possible de transformer votre installation WordPress en site ecommerce grâce à la célèbre extension WooCommerce. Vous vous demandez comment faire ?

À la fin de cet article, vous saurez exactement comment procéder grâce à un mode d’emploi détaillé en 8 étapes, parsemé de nombreux conseils pratiques. 

Qu’est-ce que WooCommerce ?

WooCommerce est un plugin gratuit qui transforme votre site WordPress en boutique en ligne. Il permet de vendre des produits et/ou services de toutes sortes : produits physiques, produits numériques (ebooks, logiciels), réservations, abonnements etc.

Lancé en 2011 par WooThemes, WooCommerce a été racheté en 2015 par Automattic, l’entreprise que l’on retrouve derrière WordPress.

Automattic continue de développer et d’améliorer WooCommerce au fil des années et en a fait la solution ecommerce la plus utilisée sur le million de sites qui reçoivent le plus de trafic au monde, devant Shopify.

Au sein de l’écosystème WordPress, WooCommerce écrase la concurrence. Avec plus de 5 millions d’installations actives, il figure parmi les 10 extensions les plus populaires du répertoire officiel, qui en compte plus de 60 000.

L'extension WooCommerce sur le répertoire officiel WordPress ecommerce.

Cela le classe très loin devant certaines extensions concurrentes comme Easy Digital Downloads (EDD), Ecwid, EasyCart Shopping Cart, BigCommerce ou Wpshop.

Plusieurs raisons peuvent expliquer le succès de WooCommerce auprès des utilisateurs : 

  • Le plugin est gratuit et open-source (son code est modifiable). Les seules dépenses que vous devez engager sont liées à l’hébergement web et au nom de domaine de votre site WordPress (voire à certains plugins WooCommerce que vous souhaiteriez activer).
    Pour le reste, l’usage de l’extension ecommerce d’Automattic n’implique pas de dépense, si vous le souhaitez.
  • Il est flexible et hautement personnalisable. Grâce à lui, vous pouvez vendre tout ce que vous souhaitez.
  • Il est adapté aux débutants. Vous pouvez configurer les réglages de votre boutique en ligne en une paire d’heures.
  • Il permet de concevoir n’importe quel type de boutique en ligne, que ce soit un shop avec quelques produits, ou un gros site ecommerce listant des milliers de références (avec présence d’un blog ou non). 
  • Il vous permet de garder le contrôle sur toutes vos données et sur votre contenu. Ce n’est pas le cas de solutions SaaS (Software as a Service) comme Shopify, Wix, WordPress.com ou Squarespace.
    Ces dernières restent “propriétaires” de votre site web ecommerce et leur code n’est pas modifiable (ou très difficilement, quand c’est possible). De plus, les solutions propriétaires évoquées ci-dessus sont payantes mensuellement. 

Bon à savoir : Nous venons juste avant de citer la plateforme WordPress.com. Il faut savoir qu’il existe « deux » WordPress bien différents. D’un côté, vous retrouvez WordPress.org. Il s’agit du logiciel gratuit que vous téléchargez et installez sur un serveur d’hébergement. C’est ce WordPress-là que nous évoquerons tout au long de cet article.
De l’autre côté, il existe WordPress.com, la plateforme d’hébergement de la société Automattic. Elle permet aussi de concevoir un site internet WordPress, mais sans avoir à l’installer sur un serveur d’hébergement.
Par contre, elle est beaucoup plus limitée que WordPress.org en termes de personnalisation et vous devrez payer si vous voulez profiter de ses fonctionnalités les plus avancées.

8 étapes pour créer un site ecommerce sur WordPress avec WooCommerce

Trouver un nom de domaine et un hébergeur

Comment choisir un nom de domaine pour votre site WordPress ecommerce ?

Avant de songer à installer WooCommerce, vous devez posséder deux éléments-clés : 

  • un nom de domaine ;
  • un hébergeur.

Le nom de domaine est l’adresse de votre futur site internet WooCommerce. Il se compose d’un nom et d’une extension.

Par exemple, le nom de domaine de Maintenance WP est maintenance-wp.fr : 

  • maintenance-wp correspond au nom ;
  • .fr représente l’extension.

Voici quelques astuces pour choisir votre nom de domaine : 

  • Préférez un nom court, facilement mémorisable et qui représente votre marque et/ou entreprise. Votre nom de domaine doit être facile à prononcer et à mémoriser. 
  • Optez pour une extension “classique”. Le .fr sera très bien si vous visez un public hexagonal. Le .com peut aussi faire l’affaire, en particulier si vous désirez vendre en France et à l’étranger.
  • Évitez les chiffres et les accents
  • Faites attention aux double-sens et aux mots dans une autre langue étrangère, qui peuvent avoir une signification très éloignée de ce que l’on pense.
    Si vous comptez utiliser un mot dans une langue étrangère dans votre nom de domaine, vérifiez sa signification sur Google Traduction.
  • Pour obtenir des idées, appuyez-vous sur un générateur de nom de domaine comme Nameboy ou Bust a name.

Vérifiez si le nom de domaine que vous avez choisi n’est pas déjà utilisé à l’aide de l’outil de recherche de disponibilité de l’AFNIC. Procédez aussi à cette vérification sur les réseaux sociaux à l’aide de Namech_k.

Namech_k peut être utilisé pour vérifier le nom de domaine d'un site WordPress ecommerce.

Lorsque vous avez arrêté votre choix, achetez votre nom de domaine chez un registraire, c’est-à-dire un un bureau d’enregistrement agréé.

La plupart des hébergeurs (OVH, Ionos, o2switch, Kinsta etc.) sont des registraires et vous proposeront de vous procurer votre nom de domaine couplé à un espace d’hébergement.

Cependant, il existe aussi des services dédiés uniquement à l’achat de noms de domaine comme Gandi, par exemple.

Pour quel hébergeur opter ?

Un hébergeur, justement, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’une entreprise qui vous loue un espace de stockage afin que votre site web puisse être consultable et accessible en ligne. 

Il existe différents types d’hébergements WordPress (mutualisé, VPS, dédié, spécialisé etc.) adaptés à différents besoins et aux tarifs plus ou moins élevés.

Par exemple, un hébergement mutualisé (sur lequel vous partagez les ressources du serveur avec d’autres sites) sera moins cher qu’un hébergement spécialisé, mais aussi moins performant si vous disposez d’une boutique avec de très nombreux produits. 

En pratique, on vous vous recommande de suivre les conseils suivants pour trouver un bon hébergeur : 

  • Ses serveurs doivent être performants et sécurisés
  • Son service-clients doit être réactif et disponible 24h/24h, 7j/7.
  • Il doit être bien implanté dans le circuit et posséder d’excellents retours utilisateurs. Pour cela, vérifiez les avis clients sur Google. 
  • Il ne doit pas pratiquer des tarifs prohibitifs. En moyenne, comptez entre 50 € et 100 € par an pour profiter d’un hébergement mutualisé de qualité, par exemple.
  • La présence d’une interface personnalisée facile à utiliser est un vrai plus pour procéder à des actions de base sur votre espace d’hébergement (création d’adresses email, redirections, création de base de données, changement de la version PHP etc.).

Par expérience, nous vous conseillons Kinsta comme fournisseur d’hébergement. Leur service infogéré est à la pointe de la technologie et le niveau d’assistance est élevé.

Kinsta peut héberger sans problème un site WordPress ecommerce.

Une fois cette première étape effectuée (choix du nom de domaine + hébergement), passez à l’étape n°2 pour créer un site ecommerce avec WordPress. 

Installer WordPress et WooCommerce

Comment installer WordPress ?

Rappelez-vous : WooCommerce est un plugin ecommerce pour WordPress. Au préalable, il est donc nécessaire que WordPress soit installé sur votre espace d’hébergement pour pouvoir activer WooCommerce.

Mais avant cela, lisez bien l’encart ci-dessous.

Bon à savoir : Avant d’installer WordPress, activez un certificat SSL sur votre espace d’hébergement en ligne. Le SSL permet de sécuriser la connexion à votre site internet et lui permettra de passer en HTTPS. C’est indispensable pour protéger votre site et donner confiance à vos futurs clients.
Lorsque le HTTPS est activé sur votre site, un petit cadenas s’affichera dans votre navigateur web, à côté de votre nom de domaine. La plupart des hébergeurs vous proposent d’activer gratuitement un certificat SSL.

Revenons-en à l’installation de WordPress. Schématiquement, vous avez le choix parmi deux méthodes pour installer le CMS (Content Management System, Système de gestion de contenu) le plus populaire du marché :

  • L’installation automatique, dite en un clic. De très nombreux hébergeurs proposent cette option. Pour en profiter chez Kinsta, cliquez sur « Ajouter un site » sur votre tableau de bord d’hébergement.
ajout site wordpress kinsta
  • L’installation manuelle. Dans ce cas, la procédure est un peu plus longue. En résumé, vous devez télécharger WordPress, ajouter ses fichiers sur votre espace d’hébergement, et créer une base de données sur votre serveur.
    Pour terminer, démarrez le script d’installation en vous rendant via votre navigateur Internet sur l’URL où vous venez d’installer la copie de WordPress. Suivez les instructions affichées à l’écran et le tour est joué. Si vous souhaitez vous y coller, consultez le mode d’emploi proposé par WordPress.org

Comment installer WooCommerce ?

À présent, place à l’installation de WooCommerce sur votre interface d’administration (back office) WordPress. 

Dans Extensions > Ajouter, tapez “WooCommerce” dans la barre de recherche. Cliquez sur le bouton “Installer maintenant”, puis pensez à activer le plugin dans la foulée :

Processus d'installation de WooCommerce.

Un assistant de configuration s’affichera alors en plein écran :

L'assistant de configuration de WooCommerce, un plugin WordPress ecommerce.

Vous serez invité à entrer plusieurs types de renseignements : 

  • Des détails relatifs à votre boutique : pays, adresse, code postal, ville, email.
  • Le secteur d’activité associé à votre boutique : mode, santé et beauté, électronique et informatique, alimentation et boissons, maison, mobilier et jardin, éducation et apprentissage, autres.
  • Le(s) type(s) de produit(s) à vendre : produits physiques, produits numériques type téléchargements, abonnements, adhésions, réservations etc.
  • Des détails relatifs à votre activité, comme le nombre de produits que vous souhaitez vendre.
  • Le thème WordPress ecommerce de votre boutique en ligne. Choisissez pour le moment de poursuivre avec votre thème actif. On vous explique dans la partie suivante comment choisir un thème WooCommerce, avec nos recommandations.

Essayez de remplir du mieux possible les informations demandées mais pas de panique si vous n’avez pas encore réponse à tout ! Vous pourrez modifier ou ajouter tout cela par la suite, dans les réglages proposés par WooCommerce. 

Choisir un thème WordPress ecommerce

Place maintenant à la 3e étape de la création de votre site WordPress ecommerce : le choix d’un thème pour votre boutique en ligne sur le web.

Un thème WordPress ecommerce comprend un ensemble de fichiers qui définissent le design de votre site WordPress. C’est lui qui contrôle l’apparence de vos contenus.

Lorsque vous installez WordPress, le CMS active par défaut l’un de ces thèmes natifs. Dans notre cas, il s’agit de Twenty Twenty Three.

Vous pouvez savoir quel thème est installé sur votre site en allant dans Apparence > Thèmes.

Présentation des thèmes installés sur le back office de WordPress.

Le problème, avec Twenty Twenty Three, c’est qu’il n’est pas adapté pour faire du ecommerce, mais plutôt pour créer un blog (entre autres). Vous devez donc obligatoirement trouver un thème WordPress adapté au ecommerce (et compatible avec WooCommerce).

Voici plusieurs conseils et astuces pour choisir un bon thème ecommerce :

  • Optez pour un thème performant et rapide. Son code doit être le plus léger possible afin de ne pas impacter le temps de chargement. En moyenne, une étude a démontré que les taux de conversion des sites web diminuent de 4,42 % à chaque seconde supplémentaire de temps de chargement (entre 0 et 5 secondes).
  • Vérifiez que le thème soit compatible avec WooCommerce. Si c’est le cas, les développeurs ne se privent pas de le mentionner dans la description de leur thème.
  • Le design doit être réussi et la navigation claire, même si vous pourrez y remédier en le personnalisant.
  • Préférez un thème avec de bons avis d’utilisateurs et des mises à jour fréquentes.
  • Contrôlez l’aspect responsive du thème : il doit être lisible sur n’importe quel type de support : ordinateur, smartphone et tablette. Pour cela, servez-vous du Test d’optimisation mobile de Google (gratuit).

Vous pouvez trouver un thème compatible WooCommerce à différents endroits :

  • Sur une plateforme de ventes de thèmes premium comme ThemeForest ; 
  • Sur des boutiques spécialisées dans la vente de thèmes WordPress ecommerce ; 
  • Sur le répertoire officiel WordPress, bien sûr.

Il faut savoir que WooCommerce propose un thème ecommerce maison gratuit appelé Storefront.

Il peut faire le job mais son design reste très classique. Si vous voulez un peu sortir des sentiers battus, vous aurez sûrement besoin de vous procurer l’un de ses thèmes enfants payants.

Plutôt que Storefront, nous vous recommandons l’usage de l’un des thèmes freemium suivants : 

Chacun de ces outils propose notamment des modèles de sites (templates) ecommerce pour WordPress, avec des pages prêtes à l’emploi.

C’est très pratique pour partir d’un design propre et bien conçu, que vous n’aurez plus qu’à adapter à votre charte graphique. Le gain de temps est aussi assuré.

Pour en installer un, dirigez-vous dans Apparence > Thèmes > Ajouter. Puis entrez son nom dans la barre de recherche, exactement comme vous l’avez fait précédemment avec le plugin WooCommerce.

Un template WordPress ecommerce proposé par le thème Astra.
 Un template WordPress ecommerce proposé par le thème Astra.

Sans transition, place maintenant aux réglages de votre tout nouveau eshop.

Configurer la boutique WooCommerce

Présentation des menus de réglages de WooCommerce

Dès que WooCommerce tourne sur votre installation WordPress, il ajoute 4 nouveaux custom post types (types de contenus personnalisés) dans la barre latérale de votre interface d’administration : 

  1. WooCommerce. Vous y trouverez notamment des informations sur vos commandes, vos clients et vos codes promos. C’est aussi dans ce menu que vous accéderez à des réglages sur les produits, l’expédition, les paiements ou encore les emails qu’envoie WooCommerce après une commande, par exemple.
  2. Produits, pour ajouter et personnaliser vos produits.
  3. Statistiques propose des données analytiques sous forme de graphiques et tableaux. Vous pourrez avoir une vision claire de vos ventes, de leurs montants ou des commandes passées en triant tout cela par date, si besoin.
  4. Marketing propose essentiellement des astuces pour améliorer vos ventes et développer votre clientèle, ainsi qu’un accès direct pour gérer vos codes promo.
Les menus du tableau de bord de WooCommerce.

Pour vous aider à vous lancer et à vendre rapidement, nous allons nous concentrer en priorité sur 4 actions majeures à mettre en place.

Comment ajouter des produits sur votre boutique en ligne ?

Pour ajouter un nouveau produit, dirigez-vous dans Produits > Ajouter. Commencez par donner un nom et une description à votre produit :

Ajout d'un nouveau produit sur WooCommerce.

Sur la droite, vous pouvez :

  • Lui assigner une catégorie.
  • Définir une image produit, c’est-à-dire celle qui s’affichera sur votre page Boutique.
  • Ajouter des images sous la forme d’une galerie, pour proposer d’autres photos de votre produit.

Ensuite, concentrez-vous sur l’encart appelé “Données produit”. Vous devez notamment : 

  • Choisir un type de produit. Il peut être simple (tout en étant virtuel ou téléchargeable), groupé (certaines de ses fonctions peuvent être achetées séparément), externe (si vous faites de l’affiliation) ou variable (avec plusieurs caractéristiques). Par exemple, un tire-bouchons est un produit simple. Un tee-shirt proposé en plusieurs coloris (rouge, vert, jaune) est un produit variable.
  • Renseigner l’UGS, c’est-à-dire l’identifiant de votre produit.
  • Définir l’état du stock.
  • Donner un prix à votre produit.
  • Spécifier le poids et les dimensions.
L'encart Données Produits de WooCommerce.

Lorsque vous avez terminé, cliquez sur le bouton “Publier”. Vos produits sont ensuite listés dans Produits > Tous les produits.

Comment configurer les paiements ?

Ensuite, choisissez quelles options de paiement vous désirez proposer à vos clients. Pour cela, direction le menu WooCommerce > Réglages > Paiements.

Par défaut, WooCommerce propose 4 moyens de paiement : 

  1. WooCommerce Payments, la passerelle de paiement proposée par Automattic. Très complète, elle accepte notamment les paiements par carte bancaire, Google Pay, Apple Pay etc. Le tout dans plus de 100 devises différentes. Par contre, elle nécessite un compte WordPress.com, un certificat SSL et que l’extension Jetpack soit active sur votre boutique en ligne.
  2. Virement bancaire.
  3. Paiements par chèque.
  4. Paiements à la livraison.

Vous pouvez paramétrer le moyen de paiement de votre choix soit en l’installant, soit en l’activant en cliquant sur le bouton associé.

Moyens de paiements proposés par WooCommerce sur WordPress.

Par ailleurs, WooCommerce s’intègre à de nombreuses passerelles de paiement comme Stripe, PayPal, Square, Mollie, Klarna etc.

Comment activer la TVA ?

Si vous facturez la TVA, vous devez configurer cela sur votre boutique en ligne. WooCommerce peut d’abord s’en occuper automatiquement pour vous en passant par le menu WooCommerce > Accueil > Ajouter des taux de taxe.

Vous avez le choix parmi deux solutions, qui vont notamment calculer vos taxes en temps réel : 

  • WooCommerce Tax (100 % gratuit).
  • Avalara (gratuit pendant 30 jours).

Mais vous pouvez aussi configurer les taxes manuellement en cliquant sur le lien associé :

Avec WooCommerce, vous pouvez configurer les taxes manuellement.

Dans ce cas, vous serez redirigé dans le menu WooCommerce > Réglages > TVA. Vous pourrez paramétrer vos options de TVA, ainsi que leurs taux (standard, réduit, zéro).

Comment paramétrer la livraison sur votre site ecommerce WordPress ?

Une fois les premières commandes passées, vous devrez en assurer la livraison. Pour cela, quelques réglages élémentaires doivent être paramétrés dans WooCommerce > Réglages > Expédition.

Vous devez notamment ajouter une zone de livraison (ex : la France) et avez le choix parmi 3 fonctionnalités, appelées zones de livraison :

  1. Forfait : vous fixez un prix pour la livraison.
  2. Livraison gratuite.
  3. Point de vente : pour le retrait en magasin.
WooCommerce pemet de renseigner différentes zones d'expédition.

Les éléments de configuration majeurs de votre boutique WordPress ecommerce sont désormais au point. Intéressons-nous à présent au contenu de votre shop, en particulier à ses pages.

Ajouter des pages clés à votre shop

Par défaut, dès son activation, WooCommerce ajoute 4 pages à votre boutique en ligne :

  • “Boutique” présente tous vos produits ou services.
  • “Mon Compte” liste les informations de vos clients : commandes passées, adresse de livraison et de facturation etc.
  • “Panier” (« Cart ») contient tous les produits ajoutés par vos clients avant de procéder à leur paiement.
  • “Validation de la commande” : la page Paiement. 

Les pages obligatoires pour le commerce en ligne

C’est un minimum nécessaire mais vous allez sûrement avoir besoin d’ajouter des pages supplémentaires pour proposer un site plus professionnel et attractif.

Pour commencer, certaines règles sont à respecter lorsque l’on fait du commerce en ligne. Comme le rappelle le site officiel d’information administrative pour les entreprises, des conditions générales de ventes (CGV) doivent obligatoirement figurer sur votre site si vous vous adressez à des particuliers

Vous pouvez les faire figurer dans une page dédiée, présentée dans le footer de votre site WooCommerce. Vous trouverez un listing des informations clés à y ajouter sur cette ressource

Cependant, le plus sage consiste à faire appel à un juriste ou à un avocat pour vous aider dans la rédaction de vos CGV. Votre page CGV peut aussi abriter vos mentions légales, dont certaines sont obligatoires.

Par ailleurs, vous avez l’obligation de protéger les données personnelles de vos utilisateurs, afin de vous conformer au Règlement général sur la protection des données (RGPD). 

Il est nécessaire d’ajouter une page Politique de confidentialité qui informe l’internaute sur la collecte de ses données.

Par défaut, WordPress la crée dès son installation, accessible via Réglages > Confidentialité. Mais vous devez la compléter et l’adapter à votre propre situation (n’ajoutez pas ça sur un article de blog).

Là encore, nous vous recommandons de vous appuyer sur un spécialiste juridique. Et toujours concernant le RGPD, vous devrez obtenir le consentement de vos internautes, notamment en matière de cookies et d’inscription à une éventuelle newsletter (plus d’infos sur le site de la CNIL).

Les pages plus “classiques”

Pour le reste, libre à vous d’ajouter des pages supplémentaires. Quelques astuces à ce propos. Nous vous conseillons d’intégrer au minimum les pages suivantes : 

  • Contact, pour permettre aux personnes de vous contacter par téléphone ou email. Vous pouvez aussi renseigner des informations pratiques comme votre adresse, en particulier si vous disposez d’une boutique physique.
  • A Propos, pour présenter la genèse de votre marque, votre savoir-faire et les membres de votre équipe. C’est un bon moyen d’inspirer confiance et de vous rendre plus humain. Pour acheter, un internaute a aussi besoin d’être rassuré.

En outre, les pages ci-dessous peuvent vous apporter une réelle plus-value : 

  • Une page Blog peut vous aider à créer des articles avec du contenu pédagogique et éducatif (astuces, conseils, guides) sur des mots-clés en rapport avec votre activité. Un blog constitue un excellent moyen de générer du trafic supplémentaire pour tenter d’améliorer vos conversions. De plus, avec un blog, vous en profitez pour optimiser votre référencement naturel et renforcer votre expertise.
  • Une FAQ peut être très utile pour répondre aux questions les plus fréquentes posées par vos prospects et clients. Voilà un bon moyen de soulager votre service-clients et de préciser certaines fonctionnalités de votre produit ou service, par exemple.
  • Vous pouvez aussi créer une homepage personnalisée, qui ne soit pas forcément votre page Boutique. 

Adapter le design à votre identité de marque

S’il est important de proposer de l’excellent contenu au sein des pages de votre boutique WordPress ecommerce, vous devrez le corréler avec un design qui colle à votre identité de marque. C’est la prochaine étape de votre plan.

Pour personnaliser vos différentes pages, tout dépend du mode de fonctionnement du thème que vous aurez choisi. 

Par exemple, si vous vous servez de Storefront, vous pourrez modifier certains aspects de vos pages en passant par l’Outil de personnalisation (Customizer) de WordPress, dans Apparence > Personnaliser. 

Vous aurez par exemple la main sur des fonctionnalités comme : 

  • Le choix des couleurs de la typographie, de l’arrière-plan, des boutons, de l’en-tête et du footer.
  • L’affichage sur votre Boutique.
  • Le nombre de produits affichés par ligne.
  • L’ajout d’options sur votre page de validation de commande (affichage de champs optionnels ou obligatoires, par exemple).

Si vous ne savez pas coder, vous serez assez vite limité en termes de personnalisation avec Storefront.

Avec un thème multi-usages comme Astra, par exemple, vous pourrez activer un modèle de site ecommerce tout prêt (avec toutes ses pages) et disposerez d’options supplémentaires sur l’Outil de personnalisation.

Options de mise en page proposées par le thème WordPress ecommerce Astra.
Les options seront par exemple plus fournies avec Astra.

De plus, bon nombre de ses templates se modifient avec un constructeur de page comme Elementor

Grâce à la version pro de ce builder, vous pourrez par exemple personnaliser dans tous les détails certaines pages clés de WooCommerce (Panier ou « Cart », Boutique, Mon Compte, Paiement) sans toucher à la moindre ligne de code. Il sera aussi bien sûr possible de tenir un blog.

Cependant, notez qu’Elementor réclame une courbe d’apprentissage pour que toutes ses fonctionnalités puissent être maîtrisées correctement.

Installer des extensions incontournables sur votre boutique WordPress ecommerce

Parmi les multiples avantages de WooCommerce, on recense sa flexibilité. Comme il est adossé à l’écosystème WordPress, il est très simple de le faire évoluer en fonction de vos besoins grâce à des extensions dédiées. 

Vous vous demandez peut-être où trouver ces fameuses extensions ? Pour commencer, WooCommerce propose son propre répertoire d’extensions (près de 800 extensions au moment de rédiger cet article).

Des filtres permettent notamment de filtrer les extensions par prix ou catégories (paiement, livraison, personnalisation, marketing etc.) :

Le répertoire des extensions de WooCommerce.

Autre option pour dénicher des plugins WooCommerce ? Le répertoire officiel d’extensions WordPress. Vous y trouverez bien sûr des extensions développées par Automattic, mais surtout des plugins tiers bien pratiques.

Quelles extensions WordPress ecommerce activer ?

À ce propos, voici quelques recommandations d’extensions ecommerce pour WordPress qui pourraient vous être utiles : 

Quelles extensions généralistes choisir ?

Au-delà de ces extensions spécifiques au ecommerce, nous vous recommandons d’activer certains plugins pour optimiser le fonctionnement de votre boutique en ligne : 

  • SEOPress, Rank Math ou Yoast SEO pour l’optimisation de vos pages et articles. Indispensable pour soigner votre référencement naturel.
  • WordFence Security ou SecuPress proposent des outils pour protéger votre site contre les attaques de robots et logiciels malveillants.
  • WP Rocket pour activer un système de cache et améliorer la vitesse de chargement de vos pages.
  • Imagify pour réduire le poids de vos images produits.
  • Akismet pour lutter contre le spam. 
  • UpdraftPlus pour sauvegarder votre site (fichiers + base de données).
  • Polylang, pour rendre votre site WordPress ecommerce multilingue.
  • GA Google Analytics, pour lier Google Analytics à WordPress.
  • WPForms, pour créer des formulaires de contact facilement.

Optimiser la boutique en ligne WooCommerce

Enfin, place à la dernière étape de ce guide pour créer un site ecommerce avec WordPress : l’optimisation de votre boutique en ligne avec une dernière salve d’astuces et d’outils. 

Avec le temps – ou dès le départ, qui sait -, vous aurez peut-être envie de passer à la vitesse supérieure pour attirer le plus de monde possible sur vos pages et accroître votre chiffre d’affaires. 

Pour cela, vous pouvez miser sur au moins deux stratégies. Tout d’abord, une stratégie SEO (référencement naturel) pour augmenter le trafic sur votre site.

Pour cela, vous pouvez créer des pages spécifiques optimisées sur des mots-clés en lien avec votre activité, optimiser vos pages produits et/ou créer un blog.

Pensez aussi à élaborer une stratégie marketing au sens large (le SEO fait aussi partie du marketing, après tout). Ici, on peut par exemple penser à la mise en place d’une newsletter pour garder le contact avec vos prospects et clients et leur partager le lancement de nouveaux produits ou promotions.

Un plugin comme MailPoet permet de concevoir des formulaires pour capter les emails de vos visiteurs via un formulaire d’abonnement marketing, puis d’envoyer vos newsletters directement depuis l’interface de WordPress. 

Pensez aussi à lutter contre l’abandon de panier avec une extension comme YITH WooCommerce Recover Abandoned Cart.

En parallèle, ne négligez pas la gestion de la relation client. Un CRM (Customer Relationship Management) peut être intéressant pour suivre vos statistiques de vente et optimiser votre processus de vente en ligne. Plusieurs extensions permettent de le faire, comme l’extension HubSpot, qui s’intègre directement sur votre dashboard WordPress. 

Pour terminer, n’oubliez pas l’importance de la maintenance pour votre boutique WooCommerce. Afin d’être efficace et fonctionnelle, elle doit être constamment mise à jour, performante et sécurisée. 

À ce propos, l’équipe d’experts de Maintenance WP est en mesure de vous proposer une solution personnalisée pour créer votre boutique WooCommerce et/ou en assurer la gestion. 

Disponible 7j/7, notre équipe peut répondre à vos besoins avec rapidité, professionnalisme et efficacité. Contactez-nous pour en savoir plus.

Sur le même sujet :

Comment dupliquer facilement un site WordPress ?

Comment dupliquer facilement un site WordPress ?

Imaginez. Imaginez un site WordPress actif à un emplacement A, par exemple sur un serveur d’hébergement en ligne.  Maintenant, imaginez un clone de ce premier site internet, identique en tous points. Cette copie conforme se trouve elle à un emplacement B, par...

9 conseils pour l’éco-conception d’un site web

9 conseils pour l’éco-conception d’un site web

La production d’électricité. Les usines. Les transports. Les produits ménagers. On ne vous apprend rien si on vous dit que tous ces éléments polluent et sont responsables de la dégradation de l’environnement.  C’est peut-être moins évident à première vue, mais...